Restriction de l’usage de l’eau

Sécheresse : le département de la Haute-Vienne placé en alerte

Malgré les pluies de début juin, la pluviométrie du département de la Haute-Vienne accuse un déficit de près de 15 % par rapport à des précipitations d’une année normale à cette période.

Les fortes chaleurs des derniers jours ont influencé rapidement les débits des cours d’eau du département. Plusieurs rivières ont franchi leur seuil d’alerte. Les prévisions météorologiques des prochains jours n’annoncent pas de précipitation susceptible d’améliorer cette situation.

Dans ces conditions, le préfet a décidé de prendre un arrêté reconnaissant cet état d’alerte.

Tous les usagers de l’eau, tant prélevée dans le milieu naturel que sur le réseau d’eau potable, sont appelés faire preuve de civisme et d’éco-responsablilité en modérant leur consommation pour maintenir des conditions minimales en termes d’alimentation en eau potable et de vie dans les milieux aquatiques.

En l’absence d’amélioration de la situation, le préfet pourrait prochainement être amené à prendre un arrêté de crise qui limitent les usages de l’eau pour l’ensemble des usagers.

Retrouvez l’arrêté en vigueur et toutes les informations utiles sur : http://www.haute-vienne.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement-risques-naturels-et-technologiques/Eau/SECHERESSE

Publicités

Horaires des déchèteries

Pendant la période de canicule, les horaires des déchèteries de la Communauté de communes du Val de Vienne sont modifiés : elles sont ouvertes aux jours habituels mais de 8h à 14h.

Canicule

Votre santé peut être en danger en cas de fortes chaleurs ! Des gestes simples permettent d’éviter les accidents :
– maintenir sa maison au frais : fermer les volets le jour,
– mouiller son corps et se ventiler,
– boire régulièrement de l’eau et éviter l’alcool,
– manger en quantité suffisante,
– éviter les efforts physiques,
– donner et prendre des nouvelles de ses proches.
Pour plus d’informations : 0 800 06 66 66 (appel gratuit)

Travaux sur la RD 46

Les travaux programmés par le conseil départemental débutent ce lundi 24 juin 2019 et comprennent deux sections, une entre  Burgnac et l’entrée de Beynac, et une entre la sortie de Beynac et la RD32 à la Sudrie.  Ces travaux vont engendrer des perturbations du trafic. Pour la première phase de travaux (Burgnac-Beynac), concernant les horaires de fermeture de la route et pour prendre en compte les transports scolaires, au moins pour le matin, le chantier d’enrobé ne démarrera qu’à 8h45 une fois le dernier car passé. La route ne sera ré-ouverte à la circulation qu’en fin d’après midi entre 17h30 et 18h30. Le département va mettre en place une déviation par les RD110, 20 et 17 via St Martin le Vieux.
Pour ce qui concerne la deuxième section (Beynac – RD32/La Sudrie) le rabotage pourrait commencer le 27 ou 28 juin et l’application des enrobés se ferait les du 1er au 3 juillet. La déviation de ce tronçon se fera par la RD46A et devrait entrainer moins de difficultés.

Changement de destination de bâtiments agricoles

Dans le cadre de la révision de son plan local d’urbanisme intercommunal (PLUi),
la Communauté de communes du Val de Vienne recense les anciens bâtiments agricoles
susceptibles de devenir un lieu d’habitation. Si vous êtes concernés, vous devez en informer
rapidement votre mairie, afin de procéder à l’analyse de la faisabilité.

Pour en savoir plus: appel changement destination batiment agricole

AMENAGEMENT DU BOURG

REAMENAGEMENT DU CENTRE BOURG DE BEYNAC / PARLONS EN…

Vendredi 24 mai à 18h30 salle du conseil municipal de Beynac

Les habitants de la commune sont invités à venir échanger avec les élus et l’équipe de  maîtrise d’oeuvre pour nourrir le projet de réaménagement du centre bourg.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 24 Mai à 18h30

Salle du conseil à la mairie de Beynac

Vous êtes invités à venir échanger avec les élus et l’équipe de maîtrise d’œuvre pour nourrir le projet de réaménagement du centre bourg.

 

 

 

 

 

 

 

 

L’éclairage public

L’éclairage public sera éteint la nuit de 23 heures à 6 heures
à partir du 1er novembre 2018 sur le secteur « Le Bourg-La Croix ».  
Le conseil municipal a pris la décision d’expérimenter l’extinction de l’éclairage nocturne dans cette zone, sauf autour de la salle polyvalente, une partie de la nuit. L’éclairage public pourra être maintenu la nuit lors de manifestations particulières.
La visibilité des traversées de route a été améliorée afin de ne pas négliger la sécurité des piétons.

Pourquoi éteindre une partie de la nuit ?  Réduire la facture d’électricité est le premier motif : cela représentera une économie de plus de 2500€ par an dès la deuxième année, sur le secteur où l’extinction va être expérimentée.
Egalement, moins d’éclairage, c’est aussi moins d’électricité consommée, et donc un impact moindre sur les ressources énergétiques. Au-delà, il est désormais constaté que cette pratique permet un meilleur respect des rythmes écologiques, en réduisant les nuisances lumineuses pour les riverains, la faune et la flore. C’est donc un bon levier pour protéger la biodiversité et la santé humaine.

En effet il n’y a pas d’obligation d’éclairer la nuit et les lois sur l’environnement encouragent à prévenir et limiter les émissions de lumière artificielle, qui entraînent notamment des nuisances lumineuses ou un gaspillage énergétique, tout en garantissant les objectifs de sécurité publique.

Et ensuite ? Selon les constats qui seront faits sur cette expérimentation, et selon les possibilités techniques et les coûts d’investissements, l’extinction de l’éclairage nocturne pourra alors peut-être être étendue à d’autres secteurs de Beynac

Pour aller plus loin : http://www.sehv.fr/Docs/FMDE/Fiche%20N%C2%B009%20-%20Extinction%20nocturne%20de%20l’%C3%A9clairage%20public%20-%20Janvier%202014.pdf

"Vivre ensemble à Beynac"