AU JARDIN

Dans le bourg, ne manquez pas de visiter le magnifique
jardin de Ginette :  http://www.lejardindeginette.com/

SUR LES CHEMINS

Sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle (https://www.gr-infos.com/gr654i.htm ), Beynac offre de multiples possibilités de randonnées pédestres, ou de simples balades. Traversé par l’ancien GR4 (aujourd’hui GR654), maillé de chemins creux, de sentiers ou de chemins d’exploitation, notre village réserve de beaux paysages et de magnifiques points de vue.

La commune a donc décidé de réhabiliter des chemins pour constituer des circuits pédestres cohérents. Ces sentiers sont accessibles aux VTT pour la plupart mais pas aux véhicules à moteur. Une équipe de bénévoles se réunit périodiquement le dimanche matin pour déblayer, nettoyer, entretenir et baliser.  Ces parcours ont été cartographiés et signalisés. Retrouvez le Circuit Les Hauts de Beynac, et le circuit des Ecureuils.
D’autres fiches descriptives vous seront proposées.

Voir la carte générale : Carte_generale_circuits_pedestres_Beynac

GEOCACHING

Retrouvez les caches camouflées à Beynac et aux environs sur  https://www.geocaching.com

Pour pouvoir jouer, chargez préalablement l’application
gratuite sur votre téléphone portable.

SPORT

En plus du terrain multisports en libre accès, vous pouvez jouer à la
pétanque sur le site de la salle polyvalente, mais aussi désormais sur
le parvis de l’église.

Les Ecuries de Puymalier proposent des cours de dressage, ainsi qu’une
pension pour chevaux : http://simongleize.free.fr/

PATRIMOINE

Le château de Leymarie, à cheval sur les communes de Beynac et Saint-Martin-le-Vieux, est inscrit à l’inventaire supplémentaire des mo numents historiques.

Sa construction adopte clairement l’architecture classique en vogue au XIXe siècle, empruntée à Joseph Broussaud.


L’église actuelle, de style néogothique a été construite à la fin du XIXe siècle grâce au généreux donateur Adolphe Labarre, bourgeois demeurant au bourg. Elle a pour particularité son orientation NordSud. Elle possède une statue reliquaire du patron de la paroisse, Saint Jean-Baptiste en bois peint, doré et argenté (XVIIIe -XIXe), une statue
mutilée de Saint-Roch (XVIIe) et une bannière de l’ancien prieuré dominicain (1606-1793).


Une statue de saint Jean-Baptiste signale, devant le lavoir, la fontaine à dévotions contre les maux de tête et les rhumatismes.

L’oratoire Notre-Dame de la Sudrie est en réalité assez récent, de l’ordre de 40 ans : la statue de la Vierge, auparavant située près du Bourg en bord de route, a été déplacée pour être plus accessible à tous.

Le moulin des Champs : après le pont nommé « Henri IV » qui enjambe le Cramoulou, un sentier d’environ 1 kilomètre vous mènera au moulin des Champs, lieu où jadis on lavait la laine, transportée ensuite à l’aide de wagonnets par la passerelle encore visible, à la filature située sur l’autre rive de la Vienne.

L’oratoire de Notre-Dame-des-Champs. Un peu après le moulin des Champs, se niche la grotte dédiée à la Vierge, l’Oratoire de Notre-Dame-des-Champs, construite en 1880 par la famille Romanet du Caillaud. Inscrite dans un cadre champêtre et paisible, elle est toujours fréquentée et priée.